KEM ONE

K1-Vssig-couleurs.jpg

Entreprise de la chimie créée en 2012, Kem One est le deuxième producteur européen de PVC. Elle réalise un chiffre d’affaires de près de 800 millions d’euros, dont près de 80 % à l’étranger. Kem One compte 1400 collaborateurs et ses activités, depuis l’extraction de sel jusqu’à la fabrication du PVC, sont principalement installées dans le quart Sud-Est de la France. L’entreprise fabrique plusieurs types de PVC, transformés par les industriels de la plasturgie, ainsi que de la soude et des dérivés chlorés, utilisés dans des procédés industriels et le traitement de l’eau.

Héritière d’une longue tradition industrielle et de grands noms de la (pétro)chimie française, Kem One a installé son siège social à Lyon et compte à Saint-Fons un site historique de la Vallée de la chimie.

Dans la région, sur ses sites de Saint-Fons (Rhône) et de Balan (Ain), Kem One fabrique des résines PVC utilisées dans le bâtiment (profilés de fenêtre, câblerie, revêtements de sol, canalisations), l’automobile (revêtement de tableau de bord, protection de carrosserie), l’emballage (films rigides et souples) et la santé (blisters pharmaceutiques, poches à sang).

Ancrés au cœur de la vie des riverains et du tissu économique local, ces deux sites historiques implantés en 1853 (Saint-Fons) et 1965 (Balan) nourrissent depuis des décennies des relations étroites avec les habitants de ces communes évoluant et grandissant, ensemble. La commune de Balan accueillait 500 habitants en 1965 dont 10 % travaillaient sur le site industriel (51 salariés). Le hameau de Saint-Fons (à l'époque rattaché à la commune de Vénissieux) comptait 900 habitants dont plus de 200 étaient employés aux usines Perret. A la demande du directeur des usines, une école de garçons réservée aux fils des ouvriers fut créée à Saint-Fons en 1861. Pendant plus de 150 ans, l'usine a évolué, au gré du développement des industries de la chimie et du territoire, rattrapée par l'urbanisation et l'expansion de la métropole lyonnaise. L'usine de Saint-Fons est aujourd'hui au cœur de la transformation de la Vallée de la chimie, en lien avec l'ensemble des acteurs du territoire. Ces liens avec le tissu local perdurent aujourd’hui sur tous les sites industriels de Kem One, avec des échanges réguliers entre les directions des sites et nos partenaires (écoles, élus, préfectures et riverains).

KemOne-Balan-échange.JPG
KemOne-SaintFons-aérienne.jpg

Vue aérienne du site Kem One, à Saint Fons - © Julien Rambaud